La galère


Ils ne sont plus dans le système. Ils sont aussi cette France qui se lève tôt le matin. Mais ils n’ont rien. Pas d’emploi, pas de réseaux, une vie instable et une médiocre estime de soi. Aujourd’hui, on les accuse de coûter trop cher à la société ou de laisser entendre qu’ils trichent. » En tous les cas, c’est ce qui se dit de plus en plus. Ce discours porte un nom: la stigmatisation.

« J’habite dans un camion. »

« On doit penser à long terme. »

« Le contrat-aidé installe aussi la précarité. »

Reportage de Paul Moffen pour France Bleu Gard Lozère en 2008.

This entry was posted in Société.

Laisser un commentaire