Les journalistes doivent-ils mourir en Syrie ?


Le secret des sources nous emmène en Syrie, aujourd’hui. « Après la disparition, à Homs, cette semaine de Rami al-Sayed, Marie Colvin et Rémi Ochlik, le tribut de la presse au conflit syrien devient lourd. Faut-il être prêt à mourir pour informer ? Et comment travailler aujourd’hui dans ce pays, en particulier pour les photo-reporters, qui sont forcés d’aller « au plus près » ? Ces professionnels, ont-ils quelque chose de plus que les autres ? S’agit-il de courage ou d’une passion qui dépassent l’éthique ? Ou au contraire, est-ce que l’éthique, ce n’est pas toutes ces choses ?

A savoir: être présent à l’instant. Être la conscience du monde dans le monde. Faire corps avec le risque, c’est redonner la vie à ces visages anonymes, balayés par le bruit, l’information continue. Une brève, en chassant une autre.

Entendre le son (source France Culture), thèmes de l’émission-Affaire Borloo, Syrie- :

Syrie: Mourir pour témoigner ?

Voir les vidéos:

This entry was posted in Culture.

Comments are closed.